Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Direction d’école : une volonté assumée d’instaurer une autorité hiérarchique dans l’école

jeudi 1er juillet 2021

Après une pause de 6 mois, l’agenda social sur la direction d’école a repris. Le ministère a fait parvenir les documents de travail le matin même pour un GT l’après-midi. L’ordre du jour était composé de trois parties : « état des lieux et mesures déjà adoptées », « mesures à venir en termes de décharges et de revalorisation » et « délégations de compétences ».

En fin de semaine dernière, le ministère nous a reçus en audience sur le sujet. Une audience que nous avions demandée il y a plusieurs semaines et qui a été placée habilement juste après le 1er GT direction pour « déminer » la déclinaison envisagée de l’autorité fonctionnelle avec l’ensemble du cabinet : le dircab, son adjointe et la conseillère sociale. Le ministère a donc réaffirmé le sens de ses propositions même s’il envisage éventuellement d’en retirer les plus grossières et va rendre les autres plus présentables sans changer la logique d’une volonté d’imposer un statut, réaffirmé comme « non-hiérarchique », à petites touches successives.

Le danger est bien réel car instaurer un statut hiérarchique dans les écoles c’est créer inexorablement des tensions et casser l’esprit d’équipe. C’est aussi faire reposer sur le dos des directeurs-trices des responsabilités qui vont accroître considérablement leur temps de travail et risque de les mettre en porte-à-faux avec l’administration.

Voir le CR ci-dessous :

PDF - 520.3 ko
direction_d_ecole
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |