Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Nouvelle audience départementale AESH

mardi 29 juin 2021

Quelques infos supplémentaires à connaitre

Audience du 28 juin 2021

Afin de répondre à nos questions, M. Desport, conseiller SDEI, Mme Baillou, Dasen et M. Charpentier, Secrétaire général de la dsden17 nous ont reçues.

1/ PIALS second degré : Quelles sont les mesures générales prises pour l’emploi des AESH en fin d’année quand les Établissements ferment ou quand les élèves sont absents ?

• Certain.es accompagnent bien-sûr des élèves aux épreuves, mais il est parfois demandé aux aesh de se porter volontaires... notamment avec des ordres de missions pour se déplacer sur d’autres Établissements éloignés... ce qui peut engendrer des difficultés et des conflits dans l’équipe !

• D’autres ont reçu une nouvelle affectation provisoire dans un autre PIAL 1er degré... Mais ces déplacements ont besoin d’être cadrés par de nouveaux arrêtés il me semble et il faut veiller à ne pas allonger les distances.

• Pour d’autres, la demande est de rester présent.es pour faire d’autres tâches, soit quand l’Établissement ne ferme pas, soit quand les élèves accompagnés ne sont plus là. Les missions ne correspondent pas toujours aux attributions des AESH, hélas.

Il semble que les règles ne soient pas suffisamment écrites et que chaque chef ou pilote gère comme il le peut.

Comme le suggérait Mme la Dasen, et comme certain.es nous l’ont demandé, ne serait-il pas judicieux qu’ils.elles puissent profiter de ce temps pour poursuivre leur formation ?

Réponses :

  • Des modifications vont intervenir à la rentrée sur les PIAL. La consigne est de diminuer le nombre de PIAL et de privilégier les PIAL inter-degrés. IL y en aura 43. (la carte en ligne n’est pas encore mise à jour)
  • La gestion des déplacements des AESH dans le PIAL revient au coordonnateur du PIAL tandis que la mobilité entre les PIAL est confiée à la coordination départementale.
  • Lorsque l’AESH est déplacé.e sur un temps court, il.elle reçoit une ordre de mission ; Quand le changement est pour une durée longue, il.elle reçoit un avenant à son contrat.
  • La gestion des AESH en fin d’année dans le secondaire doit être mieux anticipée, avec un cadre transparent et les questions ressources humaines mieux prises en charge.
  • La formation, prise sur les 5 semaines d’activité connexe, peut être proposée sur cette période
  • Le pilote du PIAL peut proposer une réunion de consultation des personnels et d’organisation du service peut être prévue avant la rentrée, y compris en août. Les AESH en difficulté pour y participer (autre contrat de travail par exemple) doivent le faire savoir ; il s’agit à nouveau d’une question RH à traiter sérieusement et humainement.
  • Mme Lebrot, AESH référente pour le département continue d’écouter les aesh qui se posent des questions ou qui rencontrent des difficultés dans leurs missions.

2/ Nous venons d’apprendre que le plafond d’emploi des AESH a été atteint.

Nous nous interrogeons évidemment sur les conséquences pour les enfants et les conditions de travail des AESH.

Un principal de collège a clairement expliqué aux AESH que les élèves dans ces conditions, ne bénéficieront plus que de 8h chacun ! Cela est un peu rapide comme adaptation vous ne trouvez pas ? Il est évident que tous les élèves n’ont pas les mêmes besoins et que, pour certains, 8h ne suffiront pas ! Mais sur le terrain, comment faire si les moyens sont inférieurs aux besoins ?

Réponses :

  • Les PIALS ont pour vocation de répondre aux besoins des élèves en situation de handicap tout en travaillant sur leur autonomie. Le nombre d’AESH du PIAL doit correspondre aux besoins réels.
  • Les notifications MDPH individuelles doivent être respectées ; elles sont opposables (en général 15h et plus).
  • Pour les accompagnements mutualisés, ils doivent être réinterrogés régulièrement pour adapter l’accompagnement. Les AESH, qui font partie de l’équipe éducative, peuvent en être à l’origine. Ils.elles sont les plus proches de l’élève et les plus à même d’estimer les besoins.
  • Il n’est pas possible de gérer l’accompagnement de manière comptable !!!
  • Les départs en retraite des AESH ne font pas l’objet d’un remplacement automatique. La DSDEN17 doit en faire la demande auprès du rectorat ; ce qui peut prendre un peu de temps avant de pouvoir à nouveau recruter.
  • Le remplacement des AESH à l’intérieur du PIAL est prévu : 0.6 emploi temps plein (soit 24h) sont affectés à chaque PIAL
  • Il y a actuellement 1150 AESH dans notre département.

3/Dans un collège, une AESH a été nommée pour aider à la coordination : elle obtient un 32h, un CDI... mais il n’y a pas eu d’appel à candidature. On comprend que ses collègues en soient froissé.es non ? Ne pourrait-on pas améliorer ces manières de gérer avec plus d’humanité ?

  • Le ou la coordonnateur PIAL peut choisir, parmi les AESH du PIAL un.e aide à la coordination. Son contrat est passé à 32h pour pouvoir assurer cette mission supplémentaire. Aucun appel à candidater n’est nécessaire mais il sera rappelé qu’une communication transparente est préférable pour une gestion RH plus saine.

4/ Accès aux stages MIN

Comme vous le savez, l’ouverture des stages MIN a fait l’objet d’un mail de dernière minute puisque les inscriptions allaient clore 2 jours plus tard. Toutes les écoles et Établissements n’ont pas nécessairement fait passer l’information aux AESH, hélas. Il manque donc une information aux informateurs !!!

De plus, au moment de s’inscrire (pour celles qui ont tenté leur chance) le document annexe d’inscription n’était pas accessible sur le net ! Il a fallu appeler Mme Lebrot à la DSDEN17 pour obtenir ce document... Résultat : la date est passée vite et ces formations pourtant très intéressantes, ne pourront, une nouvelle fois, pas bénéficier à ces personnels. Est-il encore possible de reporter la date limite et d’en informer les AESH ?

Vous nous aviez promis de faire en sorte que les AESH soient informées de la parution de ces stages mais cela n’a pas été suffisant. Il faut absolument y remédier l’année prochaine !

  • M. Desport a expressément envoyé un mail aux chef.fes d’Etablissement et aux directions des écoles pour signaler la parution de la circulaire à toutes et tous. Il regrette que cette information n’ait pas été relayée à tous les personnels AESH et enseignant.es
  • Il a lui-même recueilli les inscriptions, même largement après la date indiquée.
  • La durée trop courte de l’ouverture des inscriptions ne dépend pas de la DSDEN17, hélas.

5/ Une circulaire modifiant les accompagnements sur la pause méridienne risque d’avoir de lourdes conséquences. Les AESH ne seront plus prises en charge par l’Education Nationale mais leur recrutement revient aux communes. Qu’en est-il dans le département ?

  • Les prises en charge et les conventions déjà en cours ne seront pas modifiées. Mais les nouvelles notifications MDPH d’accompagnement sur le temps du déjeuner doivent être prises en charge par la commune.

6/ Des départements ont eu un groupe de travail sur les PIAL et d’autres ont obtenu une évaluation de leur mise en place en CHSCT. Vous aviez évoqué une évaluation dans le département sur 4 PIAL. Où en êtes-vous ? En serons-nous destinataires ?

  • Oui, un bilan a été fait sur 4 PIAL du département. Mme la Dasen demande que ce bilan soit transmis aux organisations syndicales.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |