Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITES NATIONALES  / COVID-19 


fontsizedown
fontsizeup

Point sanitaire SNUipp du 21 mai 2021

mardi 25 mai 2021

Après quatre semaines de reprise de l’école, les chiffres montrent que la situation sanitaire globale s’est améliorée mais que l’épidémie est toujours présente dans les écoles comme dans le reste de la société.

Le taux d’incidence des élèves se maintient pour les 3-5 ans (119) tandis que celui des 6-10 ans diminue très légèrement (183). Globalement l’incidence de la tranche d’âge des 0-14 ans est la plus élevée dans la population après celle de 15-44 ans montrant l’impact de la vaccination comme celle de l’école sur la diffusion du virus.

Bien que le recensement chiffré de cette semaine porte sur une semaine « tronquée » -les écoles étant fermées les jeudi et vendredi précédents suite au pont de l’Ascension-, le nombre de cas recensés parmi les élèves a augmenté de 35% et celui des fermetures de classes s’est maintenu à un haut niveau avec 5 110 cas recensés. La règle de fermeture dès le premier cas de Covid appliquée joue ainsi tout son rôle protecteur de prévention de propagation de l’épidémie dans les écoles. Et pour cela, elle doit durer tant que durera l’épidémie pour permettre d’y venir à bout.

La prévention par le biais de campagne de tests massives et régulières est en recul et très loin, une nouvelle fois, des ambitions affichées par le ministère. Seulement 173 299 tests ont ainsi été réalisés la semaine dernière, très loin des 800 000 annoncés et même en recul par rapport aux 245 000 réalisés fin mars. Pour permettre un traçage et une détection nécessaire du virus, le ministère doit démultiplier le nombre de tests proposés et ouvrir les possibilités d’autotests aux élèves du primaire comme le permet l’autorisation de la Haute autorité de santé qui valide une préconisation du conseil scientifique.

Enfin la priorité de vaccination pour les personnels de l’école sans condition d’âge qui s’ouvre seulement aujourd’hui, une semaine seulement avant l’accès de toute la population majeure sans conditions à la vaccination, démontre le mépris du gouvernement pour les personnels qui, sur le terrain depuis le début de l’année, gèrent la crise sanitaire et pallient au manque d’anticipation du ministère pour sécuriser les écoles.

Pour permettre une fin d’année sécure et anticiper la rentrée prochaine, le ministère doit en parallèle recruter d’urgence des remplaçants, financer l’achat par les collectivités locales de capteurs de CO2, fournir enfin les personnels et les élèves en masques chirurgicaux …

- Le SNUipp-FSU livre son analyse de la situation sanitaire dans les écoles à partir des données communiquées par le ministère de l’Education nationale et les académies dans leurs points de situation hebdomadaires, sur leurs sites ou dans la presse. Ces données, non exhaustives, sont loin de refléter les données diffusées par Santé Publique France notamment.
- Les données sont partielles et n’intègrent pas les informations des académies de Nice, Poitiers, Guadeloupe, Guyane Martinique et Mayotte.
- En l’absence de communication du ministère la semaine dernière, les données sont comparées avec celles du point de situation du 7 mai. Il est à noter que le point de situation de cette semaine porte sur une semaine “tronquée” avec une période d’observation allant du lundi au jeudi 13 heures.

Lire notre analyse ci-dessous :

PDF - 1.3 Mo
point_situation_sanitaire_21_mai
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |