Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Déclaration faite par la FSU lors du Conseil Supérieur de l’Education du 23 avril 2021

lundi 3 mai 2021

La FSU siège ce jour en délégation réduite, convoquée hors du calendrier prévisionnel et durant des vacances scolaires. Instruire les dossiers demande du temps, mais cela évite aussi de rouvrir pour la énième fois les mêmes articles du code de l’éducation ... Les délais accordés aux instances ne visent pas à ralentir le rythme des réformes (même si nous pourrions le souhaiter par les temps qui courent), ils visent à permettre un travail de qualité dans la Fonction publique, il ne faudrait pas l’oublier.

Nous partageons les réserves émises par les différentes organisations quant aux conditions sanitaires et pédagogiques de la reprise lundi prochain.

Nous saisissons cependant l’occasion de cette séance pour donner un aperçu de la situation tendue et des demandes de nos collègues d’outre-mer.Si l’état de l’enseignement public dans l’hexagone est dégradé du fait des suppressions de moyens et des réformes en rafales, il l’est encore davantage dans les territoires globalement plus défavorisés que sont les outre-mer. Un tour du monde éducatif d’est en ouest... (...)

Pour lire la suite :

- sur le site de la FSU : ici

ou

- en PDF :

PDF - 220.8 ko
Déclaration FSU CSE du 23 avril 2021
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |