Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Carte scolaire : porter l’exigence de moyens supplémentaires pour tous !

lundi 22 février 2021

Une intervention récente de la Secrétaire d’État Nathalie Elimas, lors d’une séance de questions au sénat, a remis sur le devant de la scène la mesure imposée tardivement l’année dernière sur le gel des fermetures de classes dans les communes rurales de moins de 5 000 habitants sans l’accord du maire.

Le ministère a confirmé que la secrétaire d’État avait bien commis une bourde lors du CTMEN du 9 février, en précisant que cette mesure n’avait pas été reconduite cette année. En revanche la mesure concernant les fermetures d’écoles rurales est toujours valable, conformément à l’engagement pris par E. Macron lors de sa campagne présidentielle.

Lors de ce CTMEN, FO a proposé un vœu demandant le strict respect de ce qui avait été engagé par la Secrétaire d’État devant le Sénat, au nom du ministre de l’Éducation nationale, c’est-à-dire le retour d’une mesure engagée l’an dernier par le ministère, sans concertation, dans un contexte électoral spécifique et provisionnée d’une dotation en postes supplémentaires. Seules FO et la CGT ont voté pour, l’UNSA a voté contre et la FSU, la CFDT et le SNALC se sont abstenus.

Pour le SNUipp-FSU, cette mesure ne répond pas à l’exigence d’une répartition équitable des moyens sur l’ensemble du territoire, telle que nous la portons. Rien ne justifie aujourd’hui que des mesures de protection soient davantage destinées aux classes des communes rurales de moins de 5 000 habitants qu’aux classes des centres urbains ou des grandes agglomérations. Cela revient à cautionner une mise en concurrence des écoles, selon le territoire où elles se trouvent.

Il faut au contraire revendiquer un haut niveau d’ambition pour l’école dans son ensemble, ce qui suppose l’exigence de moyens supplémentaires pour tous, comme nous le portons dans notre plan d’urgence pour l’école.

C’est le sens de l’intervention de la FSU qui a déposé un vœu demandant l’annulation immédiate de toutes les dotations départementales négatives. Ce vœu a été voté par l’ensemble des organisations syndicales (FSU, UNSA, FO, CGT, SNALC), à l’exception de la CFDT qui s’est abstenue.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |