Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITES NATIONALES  / COVID-19 


fontsizedown
fontsizeup

Que deviennent les contractuel.les recruté.es en décembre 2020 ?

lundi 8 mars 2021

Enseignant.es contractuel.les

Mise à jour du 8 mars 2021

La mission des contractuel.les "COVID", recruté.es pour assurer des remplacements de professeur d’école, devait prendre fin avant les vacances d’hiver.

Ils/elles ont été prolongé.es jusqu’à fin mai 2021.

Malgré ce dispositif, nombre de collègues absent.es ne sont pas remplacé.es, et ce dans toutes les circonscriptions de notre département.


le 30/11/2020 Pour la première fois de son histoire, la Charente-Maritime recrute actuellement 15 contractuel.les pour assurer des remplacements de professeur d’école. Des entretiens se déroulent actuellement à la DSDEN17 !

L’incapacité de Blanquer à anticiper et gérer son ministère le conduit à faire entrer une nouvelle fois la précarité dans les écoles.

Nous ne jetons pas la pierre à celles et ceux qui seront recruté.es ! En recherche d’emploi ou sur les listes complémentaires du concours, les voilà embarqué.es pour 2 mois dans la galère et sans formation ! recruté.es à partir du 30 novembre - en poste au 7 décembre !


Le ministère recrute des milliers de contractuels pour pallier aux besoins dans les écoles. Enfin, il reconnait la nécessité de recruter des personnels dans les écoles mais en embauchant des contractuels, il ne fait pas le bon choix alors que d’autres alternatives sont possibles.

En effet, ce choix du ministère renforce la précarité et nie l’importance de la professionnalité des enseignantes et enseignants, surtout en période de crise pandémique. Depuis des mois, le SNUipp-FSU alerte sur l’urgence et la nécessité de recruter des PE pour faire face à la crise sanitaire.

Dès le mois de juillet, le SNUipp-FSU proposait le recrutement des 1500 candidates et candidats inscrits sur les listes complémentaires du dernier concours de PE. De même, il était, et reste toujours, possible d’abonder le nombre de recrutés de cette manière en convoquant une nouvelle délibération des jurys. Enfin, à moyen terme, une dernière possibilité existe : organiser un concours exceptionnel de recrutement. Dans ces trois cas de figure, les enseignantes et enseignants recrutés seront directement affectés sur les réels besoins existants dans les écoles tout en bénéficiant d’une formation et d’une titularisation par la suite. Mais le ministère préfère recourir à des personnels contractuels dont l’embauche prendrait fin au plus tard au début des prochaines vacances d’hiver.

Le SNUipp-FSU exige que les personnels contractuels recrutés soient prolongés jusqu’à la fin de l’année scolaire, qu’ils puissent passer un concours réservé leur donnant la possibilité d’être titularisés et bénéficier ensuite d’une formation initiale de qualité.

L’Éducation Nationale se doit d’offrir une véritable insertion professionnelle à celles et ceux qui vont s’investir auprès des élèves et pour le service public d’éducation. L’école, actuellement sous-dotée, ne peut, au quotidien, faire face aux inégalités scolaires et encore moins à cette situation de crise liée à la Covid. Pour cela, elle doit bénéficier de moyens pérennes se traduisant dans des mesures budgétaires ambitieuses.

Paris, le 23 novembre 2020

PDF - 115.1 ko