Retour accueil

Vous êtes actuellement : FSU.nitaire 


fontsizedown
fontsizeup

Doctrine du maintien de l’ordre : "Un nouveau schéma, des vieilles pratiques", dénoncent des ONG et syndicats

mardi 6 octobre 2020

Le gouvernement a rendu public, le 17 septembre, le nouveau schéma national de maintien de l’ordre (SNMO). "Cette nouvelle étape dans la pratique du maintien de l’ordre en France est ambitieuse et inédite. Elle est nécessaire pour garantir la liberté de manifester et protéger nos concitoyens, manifestants ou non, et leurs biens", a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Mais des ONG et des syndicats dénoncent un texte fait "sans concertation", et qui "entérine voire aggrave de dangereuses pratiques".

Les signataires de cette tribune s’expriment ici librement.

Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France

Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH)

Nathalie Seff, déléguée générale d’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat-France)

Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la Confédération générale du travail (CGT)

Benoît Teste, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU)

Mélanie Luce, présidente de l’Union nationale des étudiants de France (Unef)

Estellia Araez, présidente du Syndicat des avocats de France (Saf)

Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature (SM)

Emmanuel Poupard, premier secrétaire général du Syndicat national des journalistes (SNJ)

Emmanuel Vire, secrétaire général de Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT)

Cécile Gondard-Lalanne et Eric Beynel, porte-paroles d’Union syndicale Solidaires

Voir en ligne : lu sur France-info

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |