Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE 


fontsizedown
fontsizeup

440 créations de postes (-40 sur l’académie de Poitiers !) : ça va pas le faire !

jeudi 19 décembre 2019

La répartition des 440 créations de postes dans les académies vient d’être dévoilée. Insuffisant pour mettre en œuvre toutes les mesures de dédoublement et de limitation des effectifs qui ont été annoncées. La priorité au primaire, vraiment ?

La répartition dans les académies des 440 postes créés pour la rentrée 2020 vient d’être dévoilée et c’est la douche froide pour treize d’entre elles qui perdent des moyens d’enseignement, tandis que six autres ne compteront aucun poste supplémentaire. Pour les quelques autres qui bénéficient de créations, le compte est bien loin d’y être.

On voit mal dès lors comment pourra être honorée la promesse ministérielle de dédoublement des classes de grande section de maternelle en éducation prioritaire ou encore la limitation des effectifs en grande section, CP et CE1 hors éducation prioritaire à 24 élèves ? Une mesure qui « coûterait » à elle seule 1 187 postes d’après les propres chiffres de la rue de Grenelle.

A l’évidence, la baisse démographique n’y suffira pas et il faudra bien trouver les postes ailleurs. Dans le 2nd degré, mais aussi en chargeant encore un peu plus les effectifs des autres classes, en fermant des classes en milieu rural et en maternelle notamment.

Comment également financer les indispensables mesures d’amélioration des décharges liées à la direction d’école ? Comment reconstituer les réseaux d’aide aux élèves les plus en difficulté ? Comment assurer le remplacement des personnels ? Comment en définitive donner corps à cette « priorité au primaire » qui n’en a décidément que le nom ?

La répartition au sein des académies sera connue sans doute en janvier.

L’an dernier, l’académie de Poitiers n’avait eu aucun poste mais, par le jeu de rééquilibrages, la Charente-Maritime avait obtenu 1 poste puis 2 en mars.

Voir CR CTA du 23 janvier 2019

CR du CTSD de mars 2019

Pourtant, en septembre, 17 écoles du départements ont vu leurs effectifs augmenter et il reste encore trop de classes à effectifs chargés.

N’hésitez pas à nous alerter déjà sur des situations inquiétantes, des besoins en ouverture... en attendant la suite...

le communiqué de presse SNUipp-FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |