Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / ASH 


fontsizedown
fontsizeup

Compte-rendu de la réunion multilatérale DGRH/DGESCO sur le bilan du CAPPEI de juin 2019

vendredi 6 septembre 2019

Le bilan de la session 2017/2018 du CAPPEI réalisé par l’administration a été fait à partir de deux enquêtes envoyées aux DSDEN : un questionnaire départemental (16 départements n’ont pas répondu dont 6 qui n’avaient aucun départ en formation en 2017) et un questionnaire au niveau individuel pour recueillir des informations sur les candidats (77 départements ont répondu, parfois partiellement, représentants 2405 candidats premier et second degrés). Cette enquête aussi intéressante soit-elle ne permet toujours pas de faire un bilan exhaustif de la première session d’examen du CAPPEI.

Par ailleurs, nous avons interrogé l’administration sur l’opération de bascule des anciennes options pour le mouvement et les équivalences. Celle-ci devrait avoir lieu à partir de septembre.

La DGESCO présentera ces résultats aussi aux ESPE et aux organismes de formation

Le questionnaire départemental

Nous avons dénoncé le non respect des textes par certains départements, notamment pour la mise en œuvre de la préparation à la formation, l’accès prioritaire aux modules d’initiative nationale (MIN ASH) pour les nouveaux certifiés CAPPEI, la prise en charge des frais de déplacement des tuteurs, qui de plus ne sont pas toujours des enseignants spécialisés, et la certification qui devrait faire apparaître le parcours de formation suivi. Cette absence de référence à la spécificité du parcours de formation pour un quart des départements, montre une tendance à la « déspécialisation », que le SNUipp-FSU a dénoncé dès la parution du décret et qui se confirme.

Les résultats présentés par département ne permettent pas l’analyse des politiques académiques qui expliquerait les taux de réussite très hétérogènes d’une académie à l’autre et minimise le manque de moyens pour répondre aux besoins et aux demandes des collègues. Les abandons en cours de formation ne sont pas chiffrés.

Comme la DGRH s’y était engagée mais avec un peu de retard, un courrier a été adressé aux académies, demandant que la rémunération des tutrices soit comprise entre 500 et 700 euros par stagiaire, avec une limite à deux stagiaires.

Le questionnaire individuel

Contrairement à ce qui est indiqué, il arrive que les associations de modules soient imposées. De plus, ces résultats ne prennent pas en compte, le nombre de possibilités offertes pour chaque module de professionnalisation.

Plus de la moitié des candidat·es aux CAPPEI, n’ont pas reçu une formation compète de 300h : candidat·es libres, candidat·es ayant échoué en 2017, candidat-es en mesures dérogatoires et transitoires pour le second degré… Leur taux d’échec est supérieur de 5 points à ceux qui ont reçu une formation complète. Ce qui confirme l’importance de la formation. Pour autant, le taux d’échec moyen de 30 % est trop élevé. Le MEN invoque prioritairement la méconnaissance des enjeux de l’école inclusive.

Pour le SNUipp-FSU, le côté restrictif de la formation, son recul pédagogique par rapport au CAPSAIS et au CAPA-SH, la négation de l’adaptation scolaire, l’impréparation des candidats, notamment sur les épreuves 1 et 3 sont des facteurs d’échec plus importants.

Au-delà des reculs en termes de formation, cela confirme l’incohérence, l’impréparation dans la mise en œuvre des modules.

Les résultats statistiques par départements ne sont pas vraiment significatifs au regard du petit nombre de candidats parfois. Nous avons demandé qu’il y ait des questions supplémentaires dans le prochain questionnaire pour la session de cette année, notamment le pourcentage de réussite par parcours, par académie, le lien entre réussite et accompagnement par une tutrice ou un tuteur, l’organisation de l’alternance, l’adaptation de la formation à ce qui est demandé par le jury.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...