Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / ASH 


fontsizedown
fontsizeup

Information PIALS dans le 17

jeudi 27 juin 2019

Nous avions demandé une réunion d’information sur la mise en place des PIALS dans le département à la rentreé. C’est chose faite

Voici notre compte-rendu de cette réunion assez instructive puisque l’expérimentation demandée par le ministère s’élargit avant même de voir le jour !!! Et le 1er degré est concerné aussi !

Réunion d’information du 25 juin 2019

INFO PIALS aux élues du personnel :

Nathalie Maillet et Christine Gourribon pour le SNUipp/FSU

Monsieur Desport, ien-ASH

Mme Papin Luco, chargée de mission PIAL et formation des AESH

Monsieur fabre, IEN-A

Objectifs : organisation de gestion des AESH sur site, dans établissement d’affectation, au plus près des besoins des élèves. Répondre aux besoins d’accompagnement sur besoins constatés et développer l’autonomie des élèves accompagné.es

La notification MDPH définissait jusqu’ici la quotité d’accompagnement individualisé ou mutualisée (8h00 dans la vienne et 10 dans le 17 jusqu’à 12h : repère ; en gros, 2 élèves pour 1 AESH) Ce dispositif doit apporter de la souplesse dans la gestion des AESH dans un établissement, pour l’équipe éducative et pédagogique sur la base d’une analyse des besoins de l’élève faite par le coordonnateur local PIAL.

Il dira, dans le cadre de l’accompagnement mutualisé et avec l’équipe, là où les besoins doivent être pris en compte, selon les cours... Il gère donc l’emploi du temps des AESH mais avec une évolution possible dans le courant de l’année et de la scolarité.

Il y a aussi des élèves avec une notification individuelle pour une compensation continue et soutenue (Troubles profonds médicaux) mais souvent uniquement sur certains jours, ce qui est incohérent.

Un travail avec la MDPH est en cours pour prendre en compte l’évolution du handicap, le développement de l’autonomie. Une quotité uniforme sur toute la scolarité, jusqu’au Lycée, pose question. Dans le cadre des notifications indiv, il faudra expliquer aux familles ; La notification devrait être un plafond pour pouvoir être revue... selon la situation et pour travailler l’autonomie.

Les chefs d’Établissement sont responsables du PIAL (pilote) et désigne le coordonnateur. (enseignant ou prof ou coordonnateur ULIS) Dans le 1er degré, c’est l’IEN le pilote et il peut désigner un directeur d’école. Le pilote doit être en communication avec les familles car ce projet requière l’adhésion de la famille... Il faudra donc développer des outils de communication en plus des documents officiels (gevasco...) comme des grilles d’observation pour affiner les besoins. L’idée est de se fixer des sous-objectifs d’autonomie, lors d’ESS pour un temps donné... faire des points réguliers pour voir si l’objectif est atteint et aller vers un autre objectif d’autonomie. Tout le monde en est informé. Des repères sont alors mis en place et servent de base de réflexion une fois par an en ESS... mais il faut envisager d’autres RV pour un suivi plus régulier dans l’année. Des objets de communication sont donc à mettre en place pour la famille, l’enseignant, l’AESH... L’enseignant référent MDPH peut apporter son éclairage sur besoins de l’élève, dans le cadre de l’ESS.

Se poser la question de l’accompagnement mutualisé par exemple en mettant 2 AESH sur un même élève pour éviter la difficulté d’être seul face à des difficultés de l’élève, de comportement par exemple.

AESH : la mise en place du PIAL et la dernière circulaire sur école inclusive doit permettre plus de stabilisation, la reconnaissance du travail de l’AESH dans l’établissement, de la formation et de meilleures perspectives professionnelles pour ce nouveau corps. Une formation initiale de 60 heures pour les nouveaux AESH est prévu et un rattrapage pour les nommés en 2018 pour compenser. Formation continue (FIL) proposée AESH et enseignants pour favoriser collaboration. Des ateliers de mutualisation dans le cadre du PIAL.

Rencontre aujourd’hui des chefs d’établissements pour une mise en place à la rentrée ou un peu différée. L’équipe d’accompagnants existante est convertie en nombre d’heures potentielles d’accompagnement / total des besoins actuels et des nouvelles notifications MDPH (M. Lanotte et Mme Martin) envoyé à Mme Luco puis validé par ien-ASH et DASEN. Le volume d’heures potentielles d’accompagnement doit être supérieure aux besoins et demandes dans l’année.

Une augmentation du temps des contrats est possible avec transformation des contrats sur place, quand elles acceptent. (problème de la CAF) Les contrats PEC doivent disparaître avant juillet 2020. Ils seront prioritairement remplacés dans les PIALS.

On part des besoins des élèves (prévisionnel), et de l’équipe des AESH déjà sur le terrain. Tout le monde ne peut pas ou ne veut pas passer à 32 heures. Difficultés sur un collège qui avait 185 h et passe à 105 h. Avec la mise en place du PIAL, les AESH peuvent rester sur l’Établissement même si l’élève passe au Lycée... du coup, il se peut que certains contrats quittent le PIAL. les AESH seront déplacés au plus près possible de leur résidence familiale.

1593h ETP sur 41 semaines. Contrats de 3 ans renouvelables 2 fois.

Dans le cadre du 1er degré, cela peut regrouper plusieurs écoles ; 9 écoles en zone urbaine... mais cela n’a pas de sens en zone rural. Auront-ils des frais de déplacements entre les écoles ? Dans le cadre d’une mission dans une autre école, un OM peut être délivré pour remboursement de frais de déplacements.

Formalisation des PIALS

1/ SDEI se compose de : bureau de gestion bureau de la mise en place (DSDEN et lycée Vieljeux) cellule d’écoute – jusqu’au 12 juillet, pour les familles et du 26 août au vacances d’automne Pôle ASH (IEN ash et CPC)

2/ PIAL en 2019-2020 :

L’expérimentation est élargie : de 3 à 10 collèges , 3 Lycées et 3 zones dans le premier degré.

1er degré : le travail est amorcé avec Rochefort : 8 écoles + Tonnay-Charente ANA : présentation hier aux directeurs. La Rochelle Sud : idem

intéressant quand dispositif ULIS et coordonnateur ou directeur avec ¼ décharge supplémentaire. Une indemnité aussi possible pour les coord ou les dir. On prendra le temps de mettre en place après une information des familles et des équipes.

Le MEN demande d’augmenter chaque année de 30% le nombre des élèves avec notification pris en charge dans un PIAL. Actuellement, on en est à 18% en Charente-Maritime.

Un complexité de fait en zone rurale... Avoir une écoute, savoir vers qui se tourner...

Des services médicaux sociaux de proximité (PIALS renforcés)

Réflexion sur le PIAL renforcé : il peut se faire là où il y a une U.E. de l’IME ou de l’ITEP avec l’éducateur qui peut renforcer l’équipe. Pas de cadre pour le moment pour le formaliser... Les établissement médico-sociaux (SESSAD) ont des formations à proposer et pourraient intervenir dans la formation des enseignants sur des troubles « dys » par exemple, par l’intermédiaire du CEPOM (l’ARS fixe des objectifs) Les structures tendent à disparaître et donc doivent proposer ces formations pour garder leurs aides.

le PIAL doit pouvoir offrir aux AESH des heures de coordination sur leur temps de travail ; une meilleure intégration à l’équipe ; des outils pour communiquer ; la possibilité de différer pour se concerter sur des temps formalisés. Il peut aussi permettre de répondre à des besoins d’élèves en attente de notification... mais attention à ne pas créer de besoins pour un élève. Ne pas se situer dans une régularité des interventions mais rester sur une aide ponctuelle.

La mise en place des PIALS dans le courant de l’année pourra donc modifier les contrats. Des moyens pour dé-précarisation... mais aussi pour l’accompagnement... donc insuffisants pour la mise en place.

Formation à la rentrée pour les nouveaux recrutés. 60H massées si possible. Formation continue... géré par le chef d’établissements (cadre d’un FIL) Des journées prévues sur Rochefort pour tous les enseignants des écoles concernées.

1025 AESH / 1600 élèves avec notification... demandes en augmentation.

Des AESH référents : Identifier des AESH avec expérience, savoir-faire qui pourraient intervenir comme pers. ressource dans la formation auprès de ses pairs.

Le PIAL inter-degré peut avoir de l’intérêt, en zone rurale... qui serait le pilote ?

Autre info :

Mise en place de l’UE. Maternelle à LR. Palissy avec formation intégrée pour tous les personnels enseignants de l’école et pour les personnels de la mairie.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...