Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Direction d’école : groupe de travail ministériel du 8 avril 2019

vendredi 12 avril 2019

Le SNUipp-FSU a participé à un groupe de travail à la DGRH sur l’amélioration des conditions de travail des directeurs-trices d’école. Ce premier rendez-vous inscrit à l’agenda ministériel devrait être suivi d’autres groupes de travail pour déboucher fin juin sur des mesures déclinables pour septembre 2019, voire tout début 2020.

Lors de ce 1er GT, le DGRH s’est attelé, au regard des mobilisations en cours contre le projet de loi de la confiance, à « déminer » le terrain en affirmant que les directeurs et directrices ne disparaîtront pas mais que leur place serait confortée. Il propose d’ailleurs de favoriser l’accès des directeurs-trices au corps des personnels de direction via par exemple une VAE. Aucune autre proposition concrète n’a été mise sur la table par le ministère, laissant les organisations syndicales présentes faire état de leurs revendications. Le SNUipp-FSU a indiqué que si une réflexion pouvait certes être engagée sur les évolutions de carrière des directeurs-trices vers d’autres fonctions pour celles et ceux qui le souhaitent, il était avant tout indispensable et urgent de répondre aux préoccupations des 46 000 directeurs-trices pour améliorer leurs conditions de travail.

L’ensemble des organisations présentes (SNUipp-FSU – SE UNSA – SGEN – SNUDI-FO – CGT éduc’action – SNE – SNALC) a partagé ce positionnement. Le SNUipp-FSU a renouvelé ses demandes de précisions sur les EPLESF et les EPLEI mais le DGRH s’est retranchée sur les futurs amendements possibles qui complèteront le texte de loi quand celui-ci passera au Sénat.

Lors de ce GT, le SNUipp-FSU a rappelé sa demande d’abandon de la loi et des EPLESF et EPLEI et porté ses mandats et réaffirmé la nécessité d’inscrire des mesures rapides dans un cadre national :
- Augmentation significative du temps de décharge pour toutes les directions d’écoles avec une prise en compte des situations spécifiques des écoles qui accueillent des élèves d’ULIS, d’UPE2, enfants du voyage…
- Aide au fonctionnement de l’école sur des emplois pérennes et statutaires. Le SNUipp-FSU a aussi marqué son opposition à toute forme d’évolution vers un statut pour les directeurs-trices et rappelé que l’augmentation des rémunérations devait s’inscrire dans une revalorisation globale des salaires pour l’ensemble des enseignants.

En conclusion de ce GT, 3 axes de travail ont été retenus par le DGRH sans plus de précision :
- Les décharges et l’indemnitaire ;
- Le soutien administratif ;
- Le statut de l’école. Nous vous rendrons compte des discussions à l’issue des prochains groupes de travail.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...