Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Compte rendu Groupe de Travail carte scolaire du 7 mars 2019

vendredi 8 mars 2019

A l’ordre du jour :

- Priorités nationales
- Défense des ouvertures et opposition fermetures
- Fusions
- Maternelle
- Inclusions
- RASED

Les priorités au niveau national sont :

- la scolarisation obligatoire à 3 ans (cela n’a pas de conséquences notables en Charente-Maritime),
- l’achèvement des dédoublements en REP des Ce1 (Lavoisier et Condorcet) : 2 postes correspondant à la fermeture des postes de PDMQDC.
- Une attention particulière portée sur la ruralité / effectifs.

Les priorités supplémentaires au niveau académique :

- Améliorer le remplacement (il est de presque 93 % en Charente-Maritime.)
- Plan Villani-Torossian (mathématiques) : Un poste ou deux y seront aussi dédiés par département

La dotation académique est de 0 poste.

La Charente-Maritime perd 640 élèves

Nous obtenons quand même 2 postes pour améliorer le P/E (ratio professeur/élèves) qui reste le plus bas de l’académie. De 5.50, il passe à 5.56 (il est de 5.69 dans l’académie)

Les prévisions d’effectifs pour 2020 ne sont pas bonnes : – 650 élèves.

La baisse des élèves qui concernait les écoles maternelles ces dernières années, concerne désormais les écoles élémentaires. (- 276 en maternelle, - 364 en élémentaire.)

La DSDEN a envoyé 113 courriers (1 envoi par mairie) pour prévenir de la possibilité de fermeture ou d’ouverture au regard des effectifs.

Le calendrier de la carte scolaire est le même que l’an passé : une commission en mars, une en juin et une en septembre (réservée aux ouvertures)

Fusions envisagées

Pour le SNUipp-FSU 17 aucune fusion ne doit se faire sans l’avis des Conseils d’écoles. La fusion modifie le fonctionnement des écoles et fragilise souvent le climat scolaire. Il complique la tâche de la direction, notamment dans la gestion quotidienne des équipes, des familles et des élèves. Les difficultés sont renforcées quand les de 2 écoles sont géographiquement éloignées l’une de l’autre.

Il n’est pas acceptable que la mairie soit décisionnaire. L’argument avancé de l’interlocuteur unique n’est pas entendable ! Quand il s’agit de reconstruire ou d’aménager un lieu commun, la fusion ne doit pas nécessairement en découler, notamment sur un grand nombre de classes. L’administration ne semble pas entendre objectivement nos arguments et reste sur l’idée d’un meilleur travail d’équipe, des liaisons et un projet plus cohérent…

Les écoles en situation de hausse et de baisse d’effectifs sont étudiées au cas par cas.

Maternelle :

Avec l’obligation scolaire à 3 ans, la dasen a validé la prise en compte des effectifs et une baisse des repères de fermeture et d’ouverture. M.Fabre rappelle que, de manière factuelle, ces repères n’ont jamais été réellement pris en compte.

La scolarisation des TPS, largement encouragée, est prise en compte notamment pour les écoles ayant l’habitude de les scolariser. Mais il ne s’agit pas de les scolariser l’année ou l’école est menacée par une fermeture de classe !

Le SNUipp-FSU évoque que les conditions ne sont pas toujours réunies pour permettre de scolariser les TPS dans les meilleures conditions, certaines mairie n’y étant pas favorables… sauf quand une classe est menacée.

Inclusions ULIS ?

Toujours prises en compte dans la carte scolaire même si le document ne fait pas apparaître le nombre d’élèves.

RASED

Le SNUipp-FSU demande que soient ré-étudiées les zones d’intervention des RASED et leur nombre au vue du nombre de saisines dans les écoles notamment sur le REP+. M. Fabre répond que les postes « G » non occupés seront à nouveau proposés sur entretien à des collègues spécialisés sans la spécialité à dominante relationnelle pour répondre au mieux aux besoins, mais que pour le reste, il s’agit d’une question de pilotage et que c’est à l’IEN de régler ce problème.

Le SNUipp-FSU demande aussi la création de nouveaux postes de RASED pour pouvoir couvrir les demandes sur le département.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016