Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Compte-rendu de la CAPD du 17 janvier 2019

vendredi 18 janvier 2019

La nouvelle Directrice Académique, Mme Annick Baillou, souhaite la bienvenue aux membres de la nouvelle CAPD.

Le SNUipp-FSU 17 lit tout d’abord sa déclaration liminaire :

Madame la DASEN, Mmes et M. les IEN,

Mmes et M. les membres de la CAPD,

Le SNUipp-FSU 17 tient tout d’abord à vous souhaiter à toutes et tous une bonne année 2019 ainsi que la bienvenue à Mme Baillou.

Les 12 élu.e.s du SNUipp-FSU17 présent.e.s pour cette première CAPD ont à cœur de défendre leur métier et les meilleures conditions d’enseignement et d’apprentissage tout en préservant leur vie personnelle.

Aussi, nous sommes toutes et tous sérieusement inquiets de la tournure que prennent les réformes de M. Blanquer et très largement déçus par son absence de reconnaissance salariale de notre travail. Nous entendons ses discours mais nous ne sommes pas dupes. Pendant qu’il tente d’amadouer l’opinion publique, il continue de mettre en place des mesures et des réformes loin des préoccupations des enseignants et des revendications de notre syndicat. Qu’on ne s’étonne pas alors de l’émergence de groupes créés par les réseaux sociaux comme les stylos rouges. La colère gronde dans l’Education Nationale et il est encore temps d’être à l’écoute des enseignants.

Comment entendre que les professeurs des écoles ne toucheront aucune prime de fin d’année malgré leur investissement permanent et cela faute de moyens budgétaires ? Comment entendre que notre point d’indice restera gelé alors qu’on nous vend des promesses d’augmentation du pouvoir d’achat ? Comment entendre qu’on puisse balayer d’un revers de main l’AGS des instituteurs-trices pour le passage à la HC ? Comment entendre que l’académie de Poitiers ne bénéficiera d’aucun poste pour la carte scolaire en 2019 ?

Nous dénonçons la suppression du CNESCO (Conseil national d’Evaluation du Système Scolaire) dont le travail, très utile pour les enseignants et les chercheurs a été salué par un rapport parlementaire. Nous dénonçons son remplacement par un Conseil d’évaluation de l’école (CEE), dont huit membres sur dix seront désignés par le ministère. Nous dénonçons l’annonce de « pré-recrutements » de personnels enseignants non formés et payés 798 euros par mois, ce qui serait une nouvelle régression de l’Education Nationale.

D’autre part, les violences de la part des parents envers les enseignant.e.s se multiplient. Le SNUipp-FSU 17 demande qu’un rappel au cadre institutionnel par les IEN soit systématique, sans aucune exception.

Le SNUipp-FSU 17 demande aussi que la CAPD concernant l’avancement automatique ait lieu dès septembre afin de permettre aux collègues concerné.e.s de recevoir leur augmentation de traitement en temps réel.

Concernant le cœur du métier, la deuxième série de tests de CP est arrivée. Les col-lègues qui ont fait passer les premiers, malgré les doutes, la souffrance engendrée, le temps passé, l’arrêt des apprentissages, ne souhaitent absolument pas recommencer ! M. le ministre n’ayant pas eu besoin des résultats définitifs pour communiquer sur les carences de nos élèves dans les médias, pourra se passer de nos services. C’est pourquoi nous appelons clairement à la non passation de ces tests. Une lettre unitaire a d’ores et déjà été envoyée au ministère pour demander l’abandon de ce protocole.

2019 s’annonce peut-être pire que 2018, l’avenir nous le dira mais le SNUipp-FSU 17 ne baissera pas la garde et continuera à mener le combat contre les ennemis de l’école, ceux et celles qui idéologiquement veulent créer une école de la concurrence. Nous défendrons toujours une école apaisée pour la réussite de tous.


Le règlement de la CAPD est adopté à l’unanimité ainsi que les deux derniers compte-rendus de CAPD (29 août et 5 septembre 2018.)

Les représentants pour le SNUipp-FSU 17 à la Commission de Réforme seront Christine Vergé-Archaimbault et Guy Grizet.

Avancement - Echelon :

Aujourd’hui, seul l’avancement à cadence normale est validé par la CAPD. Mais faute de texte ministériel, l’avancement accéléré aux 7ème et 9ème échelons ne sera traité qu’en février !

La DASEN répond favorablement à notre demande de CAPD dès septembre-octobre pour les collègues passant à la cadence normale. Cela leur permettra de bénéficier de leur augmentation de salaire en temps réel.

Nous défendons un recours déposé par une collègue concernant son avis, suite à un rendez-vous de carrière, pour le passage à la HC, avis que l’IEN avait refusé de changer. Mme la DASEN écoute les remarques des délégué.e.s du personnel mais ne donne pas une réponse immédiate. Elle informera très rapidement la collègue concernée de sa décision.

Questions diverses :

Poste suivi des PIAL et suivi des AESH : la CAPD entérine la nomination de la collègue retenue suite à l’entretien.

M. Desport, IEN ASH, explique ce que seront les « PIAL ». Ils concerneront 6 établissements en Charente-Maritime à la prochaine rentrée (lycée Dassault à Rochefort, lycée Doriole à La Rochelle ; Lycée Atlantique et collège Zola à Royan, collège Texier à St Jean d’Y. Texier et collège de Saintes.) L’objectif est bien, selon M. Desport, de développer l’autonomie des élèves et non de faire des économies. Cette collègue sera aussi chargée de la formation des AESH.

Les délégués du personnel demandent une réunion sur ce sujet afin d’être informés plus en profondeur sur ces nouveaux dispositifs qui seront certainement étendus au 1er degré.

Un autre cas individuel est évoqué concernant une majoration de barème pour handicap.

Le SNUipp-FSU 17 revient sur un élément de sa déclaration liminaire au sujet des parents qui s’en prennent verbalement à des enseignant.e.s et au rôle des IEN. Nous redemandons que les IEN reçoivent les parents afin que le cadre institutionnel leur soit posé afin qu’il n’y ait aucune tentation d’impunité de leur part. L’administration répond favorablement à cette demande. Mme la DASEN trouve qu’il y a effectivement beaucoup trop d’agressions et rappelle que les enseignants doivent sans hésitation porter plainte. Les IEN doivent prendre des éléments d’information avant, auprès du ou des col-lègues de l’école concernée. L’administration se dit vigilante. Quand les collègues font un signalement (RSST – la cloche sur l’intranet), les IEN doivent y répondre pour permettre aux collègues d’être informé.e.s des suites don-nés à ce signalement. Mme la DASEN se dit sensible à ce problème.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016