Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTUALITES NATIONALES 


fontsizedown
fontsizeup

Grève du 10 octobre : essai transformé !

mercredi 11 octobre 2017

Les enseignantes et les enseignants des écoles étaient mobilisé-e-s le 10 octobre pour défendre leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail 4 000 à Poitiers, 2 500 à La Rochelle, 1 500 à Saintes, 9 000 à Lyon, 10 000 à Bordeaux, 9 000 à Rouen, c’est par dizaines de milliers que les manifestants ont défilé partout en France le 10 octobre à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales de fonctionnaires. « Pour une Fonction publique de progrès social, pour l’augmentation du pouvoir d’achat, pour l’emploi public », résumait la banderole de tête du défilé parisien. La mobilisation était particulièrement forte à l’Éducation nationale avec près de la moitié des enseignants des écoles en grève, protestant contre le gel annoncé de leur salaire, le retour du jour de carence et le possible report du calendrier d’application de l’accord de revalorisation des carrières.

Avec cette manifestation intersyndicale , le gouvernement a été obligé à bouger certaines de ses positions :
- Concernant la mise en place des accords PPCR, le jour de l’annonce de la manifestation intersyndicale, G. Darmanin, le ministre des actions et des comptes publics, a annoncé le 15 septembre dernier sur Twitter qu’il avait enfin signé les décrets d’application du PPCR pour l’ensemble de la fonction publique d’état pour 2017 ...
- Concernant la compensation de la CSG ( 1.7 % en moins sur le salaire au 1er janvier) , ce lundi, soit la veille de la manifestation, E. Philippe, le Premier ministre, a présenté le projet de compensation : suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES) de 1% et d’autre part, création d’une indemnité compensatoire correspondant à 0,7 % du traitement. La FSU est opposée à ce mode de compensation pour plusieurs raisons que vous trouverez dans cet article : http://86.snuipp.fr/spip.php?article3460

Un avertissement à prendre en compte

Les conditions d’exercice du métier étaient aussi au cœur de nos revendications, avec la suppression des emplois aidés devenus indispensables au bon fonctionnement des écoles et un sentiment plus global de manque de considération auquel les déclarations à l’emporte-pièce du ministre de l’Éducation ne sont pas totalement étrangères. Cette mobilisation réussie est en tout cas un avertissement à ne pas prendre à la légère alors que le rendez-vous salarial est repoussé au 16 octobre prochain.

La balle est désormais dans le camp du gouvernement sur ce sujet. Une intersyndicale aura lieu le 24 octobre faisant suite à ce rendez-vous, mais aussi aux rencontres avec Emmanuel Macron ces jeudi et vendredi pour évoquer les réformes à venir (assurance chômage, formation professionnelle, apprentissage...)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00. Le mercredi de 9h à 12 h.

Permanence téléphonique tous les mercredis après-midi pour les syndiqués.

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016