Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER 


fontsizedown
fontsizeup

Evaluations CP : NON il faut réagir !

samedi 16 septembre 2017

ce que dit le SNUipp-FSU ; ce qu’en pense Evelyne Charmeux.

Pour répondre aux collègues au sujet de ces évaluations le Conseil national du SNUipp-FSU s’est clairement positionné :

Politique éducative

Cette rentrée est marquée par les premières mesures prises par Jean-Michel Blanquer : mise en place non budgétée des CP à 12 en REP + au détriment du PMQDC et des ouvertures de classe, imposition d’évaluations en CP …

L’école de la confiance n’est qu’un effet d’annonce puisque le ministre entend en fait réduire le pouvoir d’agir des enseignant-es en imposant les « bonnes pratiques » fondées sur une lecture tronquée d’études internationales et en faisant de récurrentes annonces médiatiques, des méthodes de lecture à la maîtrise des 4 opérations au CP et au CE1. La généralisation des protocoles d’évaluation nationale renforcera le pilotage institutionnel, dans une logique de New management public, menaçant le fonctionnement de l’école auquel les enseignant-es des écoles sont attaché-es.

Ces mesures sont emblématiques de son projet pour l’école, qui aura pour conséquence l’augmentation des inégalités scolaires, le renforcement des déterminismes sociaux, une territorialisation plus grande du système éducatif et une mise sous tutelle renforcée des enseignant-es.

Le SNUipp-FSU mènera une campagne auprès de la profession et au-delà pour rendre lisibles les conséquences des réformes à l’œuvre, avec notamment un 8 pages de décryptage, un appel de chercheuses et chercheurs en éducation et une réponse publique à la lettre aux enseignants de Macron, et fera valoir, avec la profession, son projet pour l’école afin de réaliser la démocratisation du système scolaire.

Evaluations CP

Sans concertation préalable, le ministère impose à toutes les classes de CP une évaluation diagnostique standardisée en français et en mathématiques. Le SNUipp-FSU dénonce le fond et la forme de cette évaluation.

En l’absence de finalité explicite de la part du ministère, ces évaluations remettent en cause l’action pédagogique des collègues de maternelle dans le cadre des programmes de 2015.

Le SNUipp-FSU rappelle que les enseignant-es sont des professionnels concepteurs et formés et qu’ils doivent rester maîtres du choix des outils et des démarches dans le cadre institutionnel des programmes. Le SNUipp-FSU invite les équipes à adapter le calendrier de passation et les évaluations à la réalité de la classe et de l’école. L’impression de ces évaluations doit rester à la charge de l’éducation nationale et non des écoles, le SNUipp-FSU le rappelera au ministère.

De même, l’analyse des résultats relève de la compétence des équipes et ne peut entraîner des prescriptions ou des injonctions de la part des IEN sur le choix de méthodes ou de bonnes pratiques. Il invite les enseignant-es à conserver les résultats des évaluations à l’école et à faire remonter aux IEN les moyens nécessaires pour répondre aux besoins de remédiation issus de leur analyse (RASED, formation, temps, taille des classes …).

Le SNUipp-FSU interviendra auprès du ministère en ce sens et soutiendra tous les collègues qui pourraient subir des pressions notamment ceux ne faisant pas remonter les résultats. Il produira un texte explicatif en direction des parents afin de fournir un autre regard sur ces évaluations.

Pour aller plus loin,

voici ce qu’en pense Evelyne Charmeux : le lien

L’avis de la FCPE :

« On ne s’attendait pas à cette annonce, a réagi Liliana Moyano, interrogée par France info. Quel est l’objectif de ces évaluations ? Elles sont déjà réalisées par les enseignants dans les classes. Pourquoi les réaliser nationalement ? Il ne faut pas installer les familles dans une ambiance anxiogène, il ne s’agit pas de faire le tri des élèves. Il faudra organiser des réunions avec les parents d’élèves pour leur fournir des explications sur la finalité de ces évaluations ».

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00. Le mercredi de 9h à 12 h.

Permanence téléphonique tous les mercredis après-midi pour les syndiqués.

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016