Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Groupe de Travail carte scolaire du 7 février 2017

mardi 7 février 2017

Le DASEN a envoyé 103 courriers aux mairies pour signaler des situations en baisse ou en hausse. Les baisses d’effectifs concernent surtout les maternelles.

Le SNUipp-FSU17 fait remarquer que c’est plutôt favorable pour les TPS qui ne sont pas assez scolarisés en Charente-Maritime, notamment dans les zones de revitalisation rurale.

Il faudrait profiter de cette dotation de 26 postes pour appuyer une baisse des repères carte scolaire en maternelle qui restent à 31 pour une ouverture.

Il n’est pas question de scolariser les « moins de trois ans » dans n’importe quelles conditions mais il existe des leviers pour répondre à cette demande du ministère et notamment en communiquant auprès des familles et des élus sur l’intérêt de la scolarisation précoce.

Contrairement à ce qui avait été annoncé et acté au CTSD de juin 2016, le moratoire lié à un projet d’aménagement territorial de l’Ile de Ré n’aurait existé que pour quelques communes ! Nous venons de vérifier le compte-rendu du CTSD du 21 juin, extrait (« il »signifie le directeur académique) :

A l’époque, nous avions déjà été surpris par cette décision et ce manque d’équité mais ce qui est écrit ne peut être remis en question !

Plus de 300 écoles avaient rempli leur enquête carte scolaire en ligne sur notre site.

Le SNUipp-FSU 17 est intervenu pour toutes les écoles qui avaient annoncé des effectifs différents de ceux de l’administration, des situations particulières, des projets locaux, des modifications annoncées de RPI, les demandes de fusions et de dé-fusions.

Nous avons demandé des ouvertures en maternelle, en élémentaire, en RPI, défendu la création d’un moyen spécifique moins de trois ans, un PDMQDC et avons argumenté pour un très grand nombre de classes susceptibles de fermer.

Nous avons évoqué aussi les difficultés de communication entre les services des CDA et CDC ayant récupéré la compétence scolaire et les écoles qui débouchent nécessairement sur des rumeurs. Nous dénonçons un manque de transparence dans les négociations entre communes et demandons aux IEN d’être plus clair-e-s auprès des collègues quand ils en sont eux-mêmes informé-e-s. Des familles qui se voient orientées dans certaines écoles en dehors de leur secteur se retournent vers les directeurs-trices qui ne sont pas informé-es.

Toutes les « autres » mesures, les mesures ASH et décisions seront connues vendredi 10 à l’issue du CTSD.

Vous soutenez nos actions ? Pensez à vous syndiquer.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00. Le mercredi de 9h à 12 h.

Permanence téléphonique tous les mercredis après-midi pour les syndiqués.

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016