Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / PROGRAMMES 


fontsizedown
fontsizeup

Arrivée en "grandes pompes" du LSU (ou LSUN)

Quand une réforme doit précéder une élection majeure

mardi 27 septembre 2016

Le livret simplifié unique doit être mis en place de toute urgence d’après l’administration... Mais le SNUipp-FSU ne l’entend pas de la même oreille.

Livret simplifié unique (Numérique… il parait que le N a déjà disparu ???)

Il y a comme un bruit sourd qui gronde depuis la rentrée et qui suit de près l’application des nouveaux programmes pour l’école élémentaire… un livret d’évaluation numérique

On avait bien vu apparaître l’accès à ce nouvel outil par Eduscol ou Educ.gouv puis disparaitre des écrans sans que personne n’ait eu réellement le temps de s’en emparer et sans comprendre ce qui se passait en haut lieu.

Le SNUipp-FSU, après avoir refusé de voter sur ce livret en CAPN faute de connaissances suffisantes, avait posé nombre de questions mais avait eu du mal à obtenir des informations claires, des réponses concrètes… sur la sécurité, l’intérêt pédagogique, la formation, le mode de transmission et restait très réservé mi-septembre sur ce nouvel outil encore mystérieux. Il a demandé un temps banalisé pour prendre en main ce nouvel outil. La décision a été laissée à la discrétion des recteurs.

En Charente Maritime, après une réunion extraordinaire du dasen, des ien, des CPC et du CPD TICE du département ce lundi matin, l’IENA a invité les représentants du personnel ce lundi après-midi : « Je vous présenterai les différents dispositifs d’accompagnement et de suivi des élèves mis en œuvre dans le département. »

Dans les faits, nous retenons que le calendrier électoral devient le maître d’œuvre principal dans la mise en place de cet outil tombé du ciel et garant d’un changement profond de notre manière de travailler. En effet, il semble le fer de lance du nouveau cycle 3 et le moyen incontournable d’imposer aux professeurs du 1er et du 2d degré une méthode de travail commune, une orientation pédagogique semblable, un travail collectif, une manière similaire de communiquer aux familles.

L’objet du rendez-vous ? Nous montrer à quel point il est important d’aller au bout de la réforme en étant capable, avant le changement probable de gouvernement, de fournir aux familles un outil moderne et lisible et d’en finir avec les notes !

Le discours porte d’abord sur la Bienveillance et le climat scolaire qui guident désormais notre vie professionnelle et sur l’Evaluation qui doit être le premier geste au service de l’enseignement !(*) Le livret de suivi en maternelle, le livret unique en cycles2 et 3, DNB (brevet) du cycle 4…

Remarques du SNUipp-FSU17 : • les collègues n’ont eu aucune formation sur cette révolution pédagogique… la bienveillance, le climat scolaire, les programmes… (La formation, vous savez, ce qui permet de comprendre ce qu’on attend de nous et comment on s’y prend ?)

• (*)L’évaluation comme premier outil pédagogique ? Mais il n’y a rien dans le LSU qui puisse aider à construire les apprentissages… Nous ne parlons pas là d’évaluation formative mais bien d’une évaluation sommative et de bilans de fin de cycle. Rien non plus pour pouvoir faire apparaitre les progrès de chaque élève. Nous ne comprenons pas en quoi cet outil devrait guider notre travail !

L’inspection académique, comme le demande la rectrice, va donc impulser fortement et prioritairement sur le dossier !

Remarque du SNUipp-FSU17 : ne va-t-il pas persister des différences entre collèges et écoles élémentaires ? Réponse de l’IENA : Déjà, il n’est plus questions de notes et dans de nombreux collèges, l’expérience est portée jusqu’à la 3ème !

L’outil (LSU et non plus LSUN ???) est adaptable et perfectible. Les directeurs auront pour mission le paramétrage de l’outil : entrer tous les élèves dans le LSU (lien avec base élève) et définir les périodes de remplissage.

Une formation et un accompagnement vont être mis en place pour les directeurs-trices. Des tutoriels seront proposés, les TICE verront leurs missions centrées sur l’aide à ce paramétrage.

Calendrier des opérations dans le département (sachant que tout le monde part de zéro) : • 4 octobre : formation des TICE. • Les directeurs seront accompagné jusqu’au 17 octobre. • Les collègues adjoint-es seront formé-es en animations pédagogiques après la Toussaint. • En novembre, les collèges et les IEN proposeront, en réseau ECLORE, un mercredi après-midi pour travailler sur le cycle 3. • Puis, les circonscriptions et les collèges prendront leur autonomie dans ce domaine.

Remarque du SNUipp-FSU17 : Sur quelle journée placez-vous cet après-midi Cycle 3 collège ?

Réponse de l’IENA : La journée de solidarité ! Pas possible, répond le SNUipp-FSU17 texte à l’appui.

Autres questions du SNUipp-FSU :

• Quel intérêt de faire tout à grande vitesse ? Ne serait-il pas plus constructif de laisser les équipes s’emparer d’abord des programmes et du nouvel esprit qui s’en dégage, de bénéficier de formation réelle et en profondeur et de mettre en place l’apprentissage avant l’évaluation ?...

• Pouvez-vous estimer le temps de travail nécessaire à sa mise en place dans les écoles ?

Réponse de l’IENA : Le travail se fera « comme avant » en conseil des maîtres et en conseil de cycle.

• S’il est un outil de communication aux familles, comment allons-nous le transmettre ? Faudra-t-il l’imprimer ?

Réponse de l’IENA : Il sera possible de transmettre par voie numérique ou en format papier. Pour l’impression, c’est comme avant.

• Ne pensez-vous pas que certaines équipes souhaiteront conserver d’autres types de livrets pour affiner l’évaluation ?

Réponse de l’IENA : C’est possible. Ce livret est encore inachevé. Il y aura des adaptations à prévoir. Il est, par exemple, inaccessible aux écoles maternelles. Pourtant certaines scolarisent des élèves en CP et il va falloir le rendre accessible.

• Les élèves d’ULIS auront-ils un LSU ?

Réponse de l’IENA : Oui, c’est un outil qui concerne tous les élèves de l’école. Ces élèves seront prochainement inclus dans les classes dans base-élève.

Le billet d’humeur du SNUipp-FSU17

Quand les ambitions sont revues à la baisse … les enseignants et les élèves trinquent

Bienveillance, parcours de l’élève, progression : de jolis mots pour décrire la plus-value des nouveaux programmes. Et avec un nouvel outil : le LSUN (Livret Scolaire Unique Numérique) !

Pourtant quelle désillusion quand on le découvre ! Un outil lisse ne présentant que les domaines d’apprentissage, sans sous-objectifs précis déclinés... Une simplification poussée à destination des familles « incapables de comprendre » toutes ses lignes que nous utilisions jusque-là !

• Calendrier rétréci car nous sommes en période électorale avec le risque de voir l’utilisation de cet outil réduit à minima voire même sans réflexion aboutie ce qui le rendrait inutile.

• Précipitation pour utiliser un nouvel outil obligatoire mais non finalisé avant la fin de l’année civile avec une formation minimale des équipes et aucune réflexion préalable sur le fond.

• Charge en plus pour les directeurs-trices qui doivent intervenir sur l’application avant les collègues. Les nouvelles décharges vont fondre comme neige au soleil !

• Nouveau temps de concertation d’équipes école, et de cycles alors que les nouvelles programmations viennent de commencer. Risque de malaise dans les équipes entre directeurs-trices et adjoint-es.

• Risque, pour certaines équipes, de choisir de produire un second outil pour pallier à l’esprit beaucoup trop synthétique du LSU, augmentant leur temps de travail et réduisant l’intérêt de ce LSU

• Nouveau temps de concertation supplémentaire pour les collègues de cycles 3 sur un mercredi après-midi !

Le SNUipp-FSU17 informe l’administration :

-  Un courrier a été envoyé à la ministre pour demander un moratoire reportant sa mise en place à la rentrée 2017

-  Nous demandons que les IEN fassent preuve d’indulgence et qu’aucune pression ne soit exercée sur les collègues.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00. Le mercredi de 9h à 12 h.

Permanence téléphonique tous les mercredis après-midi pour les syndiqués.

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12

Selon les obligations statutaires, voici nos comptes, bilans et résultats pour l’année 2015-2016

PDF - 12.6 ko
bilan 2015 - 2016
PDF - 8.9 ko
résultat 2015-2016