Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Education Prioritaire 


fontsizedown
fontsizeup

Education prioritaire : dernières décisions du Recteur... qui déshabille la Charente-Maritime !

mardi 16 décembre 2014

Les annonces se succèdent juste avant les vacances de fin d’année...

Voilà quelques mois que l’on entend parler des déplacements de M. Moret, Recteur de notre académie, de discussions entre les IA et lui, mais il a fallu attendre vendredi après-midi pour connaitre les intentions du recteur.

Vendredi soir, on apprenait qu’il nous fallait nous agiter avant lundi 10h00 pour donner notre avis sur le choix des deux collèges parmi 5 pour finir la liste des 10 REP de l’académie... de qui se moque-t-on ?

Mardi matin, les dernières décisions tombent : les 2 derniers collèges nommés sont : Molière dans le 79 et jean Michaud dans le 16. Arrivent également les listes des écoles rattachées au REP + (à savoir Mendes France pour le 17) et là, oh surprise, une école a disparu.

On reçoit dans le même temps une invitation par les IA, en audience, dès demain mercredi... Mercredi a également lieu le CTM (comité technique ministériel).

Alors trop c’est trop ! Aucune concertation, aucun échange n’a eu lieu dans cette académie et on nous demande le lundi pour le mercredi de préparer nos remarques au regard d’un document arrivé mardi.

Réaction immédiate et intersyndicale : boycott de cette audience. C’est un groupe de travail en janvier que nous voulons !

Tout en tenant le discours du renforcement de l’éducation prioritaire par la nouvelle carte, on diminue les moyens de collèges et d’écoles dont la population n’a pas changé mais qui ne rentreraient plus dans les nouveaux critères ! Le nombre des réseaux n’évolue pas alors que les besoins se sont accrus, notamment avec la crise. Le nombre d’écoles en REP a même diminué ! On aurait pu espérer que cette nouvelle carte profite en plus à des collèges et des écoles touchés de plein fouet par la paupérisation et dans l’isolement, notamment en zone rurale. Il n’en n’est rien ! Les écoles doivent impérativement être rattachées à un collège labellisé pour recevoir les moyens REP. Pour le département de la Charente-Maritime il faudra se contenter, sans aucune visibilité, sans aucun argumentaire, d’un collège en REP + : Mendès-France (Mireuil, presque similaire à la zone ECLAIR) mais avec une école en moins (Descartes) et à un collège en REP : Fabre d’Eglantine (Villeneuve) dont on ne connait pas encore les écoles rattachées.

Perte de moyens pour le collège Camus, rien pour Rochefort, St jean d’Angely ou le sud du département dont certains collèges et écoles voient leurs situations sociales se dégrader toujours plus. A l’initiative du SNUipp-FSU 17 et en partenariat avec le CGT Ecuc’action une rencontre se tiendra jeudi matin avec les autres organisations siégeant en CTSD pour décider des suites à donner et des actions à mener dès la rentrée de janvier. La carte d’Education Prioritaire en Charente-Maritime n’est pas acceptable !!!!!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Syndicat National Unitaire des instituteurs, professeurs d’école et PEGC de la Charente-Maritime

1 Avenue du Maréchal Juin, 17 000 La Rochelle.

Sur votre GPS, tapez : allée du Queyras

https://www.google.fr/maps/place/Gr...

Tél : 05 46 42 52 26

Courriel snu17@snuipp.fr

Permanences :

Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h - 17h 00.

Le mercredi de 10 h à 12 h. attention prendre RV si vous désirez nous rencontrer.

Antenne à Saintes, tel : 06 47 04 52 12. Permanence physique à la maison des Syndicat, 1 rue Louis Sercan le dernier mercredi du mois de 10 h à 12 h.

https://www.google.fr/maps/place/1+...